Direction technique nationale

2.04K views
Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet
Question is closed for new answers.
Marked as closed
1

@Marie-Hélène
J’ai un doute sur ta réponse (surtout que j’ai un client pour un ArtiVire 😉 est-ce que l’Artivire original est certifié ? Pour moi il l’était depuis longtemps, surtout que ce projet s’est étalé sur plusieurs années.

Et est-ce que nous avons du stock ou est-ce qu’il faut en commander à un fournisseur particulier ? Combien il y a-t’il d’Artivire en service actuellement ?

C’est super si il y a une nouvelle version, mais j’espère que celà ne consommera pas trop de ressources DTN.

Merci.

Answered question
0

Merci pour cette réponse détaillée, ce n’est donc clairement pas là que nous devrons faires des économies puisque ces actions sont financées contractuellement.
Et je suis à 200% pour la 1 🙂
pour la 3 j’espère juste que celà servira vraiment. J’ai le souvenir de l ArtiVire qui a dû nous couter plus qu’il n’a rapporté.
Merci.

Posted new comment

Je n’ai pas la mémoire des coûts de production de l’Artivire, puisqu’il s’agit d’un dossier assez ancien. Cependant, nous constatons aujourd’hui que l’Artivire est un outil un peu plus plébiscité que lors de sa création et qui sera peut être le précurseur d’un nouvel outil plus adapté aux besoins actuels. L’équipe de CTN travaille à la certification et au développement de ce premier outil, sur la base des retours d’expériences des usagers et des besoins exprimés.
Bien à toi.

0

Bonsoir Marie-Hélène

il est prévu une augmentation de 38kE du budget de la DTN sur trois sujets. Est-ce qu’on pourrait avoir plus de détails sur ces travaux à venir ?

Merci.

Posted new comment

Bonjour Frédéric,
L’affectation de ces sommes sous l’onglet Direction technique nationale correspond à des projets pour lesquels la FFS a perçu des subventions entre décembre 2018 et cette année, lesquels n’ont pas encore été déployés, notamment pour des gestions de priorités et des problématiques liées aux contraintes pesant sur les ressources humaines. Ceci est transparent vis-à-vis du ministère des Sports.
Par ailleurs, il s’agit là également d’une volonté commune, avec les trésoriers, de faire apparaître plus clairement dans le budget prévisionnel certaines lignes de dépenses correspondant aux recettes inscrites en fonds dédiés et ne figurant pas dans les charges d’autres instances fédérales, étant pilotées ou co-pilotées transversalement par la Direction technique nationale.
Pour plus de précisions, voici le détail:
1) La ligne “Prévention des risques et sécurité” prévoit notamment la mise en place d’un dispositif consolidé de retours d’expérience de l’accidentologie et des “presque-accidents” pour la fédération, à hauteur maximale de 13 000 € d’engagements de crédits (masse salariale d’un chargé de mission, mise en place d’un outil informatique performant, frais du groupe de travail qui sera mis en place, …). Echéance: premier trimestre 2021.
2) La ligne Modèle économique coopératif correspond aux charges qui seront engagées pour une évaluation des opportunités qu’offriraient la transformation du modèle économique fédéral à l’aune de l’économie sociale et solidaire. La FF Spéléologie a été lauréate d’un appel à projet du ministère des Sports permettant de se faire accompagner dans cette démarche par un cabinet spécialisé. Celle-ci sera débattue et lancée lorsque la nouvelle équipe gouvernante sera en fonction.
3) Enfin, la ligne “Mallette pédagogique environnementale” est également une ligne supplémentaire de subvention obtenue en 2018 pour financer la réalisation/ mise à jour d’un outil pédagogique et ludique, support des enseignants et des encadrants pour leurs activités spéléologiques ou de descentes de canyons avec les plus jeunes. Là encore, le projet a pris du retard compte-tenues des contraintes de ressources humaines. Mais ce projet sera relancé dès juillet 2020, en collaboration avec les Pôles chargés des sciences et de l’environnement, du développement et de l’Enseignement et leurs commissions. Un CTN finalise actuellement le recueil des besoins sur cet outil.
4) La ligne “Journées d’études de la DTN” a été augmentée car elle ne l’avait pas été depuis de nombreuses années dans le prévisionnel, malgré la réalité des dépenses engendrées. Ces journées consistent en plusieurs séminaires de travail sur l’année et comprend, notamment, 3 ou 4 jours de séminaire de travail entre les agents de la DTN et les professionnels employés dans les comités départementaux ou régionaux, afin d’animer une dynamique du réseau fédéral (conseillers techniques, agents de développement, chargés de mission environnement, …). Ces professionnels sont au nombre de 7 actuellement.
Je reste à ta disposition pour tout complément d’informations que tu pourrais souhaiter.
Bien cordialement.

1

Bonjour,

1er point: Serait-il possible d’avoir un lien permettant d’accéder au “guide multisports de nature” avec la fiche pédagogique « se déplacer sur corde »?

2ème point: Concernant  l’inventaire des références réglementaires et normatives en lien avec les structures artificielles de spéléologie, en prévision de la formalisation de recommandations fédérales de gestion des structures artificielles.

Comment va être géré la création des recommandations fédérales de gestion des structures artificielles: au niveau de la DTN, au niveau d’un groupe de travail piloté par la DTN qui proposera au CA les recommandations?

Cordialement,

Olivier COLLON

Président du CDS79

GE79

Posted new comment

Bonsoir Olivier,
Pour répondre point par point:
1) Nous vous le communiquerons via La Lettre à l’élu lorsque cette fiche sera publiée dans sa version définitive (la version mise en ligne par le Pôle ressources national sports de nature est une erreur: il s’agit d’une version de travail qui va être modifiée prochainement).
2) Dans un premier temps, ce dossier fait l’objet de travaux préparatoires internes à la Direction technique nationale. Dans un second temps, les commissions et instances fédérales concernées (Pôle Enseignement, Groupe de travail “Espaces, sites et itinéraires” (ex-groupe Conventions), …) seront consultées préalablement à la validation de ces recommandations par le Conseil d’administration.
Au regard de ton investissement sur les dossiers concernant les milieux artificiels de pratique et la sécurisation juridique de nos activités, je t’invite à te rapprocher du Groupe de travail “Espaces, sites et itinéraires” ou de la Direction technique nationale si tu souhaites de plus amples renseignements sur ce dossier en cours.
Bien à toi.

0

Bonjour,

sauf erreur de ma part, je ne trouve pas le rapport de la DTN, si dans les docs de l’AG ni dans le descendeur … sur quelle base peut on échanger ?

D’avance merci

Vincent Schneider

Posted new comment

Bonjour Vincent,
Ta remarque est juste et il s’agit d’un problème de transmission de ma part. Le rapport sera mis en ligne dans la journée.
Bien à toi.

1

Commentaire et question relatifs au développement des activités en direction des jeunes (bilan 2019 et projection 2020) et à l’encadrement des activités de spéléologie en accueils collectifs de mineurs.

Il existe depuis 2011 une incohérence réglementaire entre les circulaires de l’éducation nationale relatives aux activités de spéléologie organisées sur le temps scolaire et l’arrêté ministériel de la direction de la jeunesse et de l’éducation populaire (DJEPVA, Arrêté ministériel du 25 avril 2012 fiche 16) concernant l’encadrement à titre non rémunéré des activités de spéléologie organisées en dehors du temps scolaire pour les accueils péri- extrascolaires et les séjours de vacances.

En effet pour les activités scolaires, les titulaires d’un BF initiateur peuvent encadrer à titre bénévole des sorties et projets éducatifs dans un cadre scolaire avec les établissements du premier et du second degré, alors que lorsqu’il s’agit d’accueils collectifs de mineurs, pour lesquels une demande sociale et de prestation existe, l’arrêté ministériel cité plus haut stipule qu’il faut être titulaire d’un BF de moniteur au minimum.

Cette situation a provoqué dans mon département mais pas seulement, l’arrêt des initiations en ACM depuis 2012, car jusqu’à un passé récent nous n’avions pas de moniteur (ni de professionnel) dans le département. Cela a donc entraîné l’impossibilité pour les jeunes de découvrir cette activité dans le cadre des loisirs collectifs alors même qu’une forte demande existe.

Dans l’actualité, les mesures gouvernementales post-covid pour lutter contre le décrochage scolaire peuvent représenter une opportunité réelle de développement des pratiques sportives, environnementales et scientifiques en direction des jeunes sur la demande de collectivités et d’organisateurs d’ACM. Mais si nous avons désormais un moniteur dans un club du département, ses disponibilités pour cause professionnelle sont réduites et ne sont pas de nature à couvrir la demande.

La restauration du diplôme fédéral d’initiateur pour encadrer les ACM est un enjeu notable, car le nombre de moniteurs est très limité et le niveau de pratique en découverte peut être assuré tout aussi bien par les BF initateurs ( cavités ou portions de cavités 1 à 2, le plus souvent proposées).

Le développement des activités spéléologiques de proximité en faveur de la jeunesse hors temps scolaire représente en véritable atout pour les petits départements disposant d’un potentiel karstique fut-il faible (67 cavités naturelles répertoriées en Mayenne, mais à peine 5 accessibles !).

J’avais cru comprendre lors des Journées d’étude que des négociations en ce sens avaient été engagées entre la DTN et la DJEPVA. Qu’en est-il?

Je n’ai pas vu ce thème abordé dans les divers documents pour l’AG, comptes rendus de la commission développement, de l’EFS ou de la commission jeunes, mais il apparaît important d’aborder cette question dès avant les congés d’été prochains avec le ministère de l’éducation et de la jeunesse.

Posted new comment

Bonjour Daniel,
Je te remercie pour cette analyse et ai expliqué l’état des travaux sur ce sujet dans ma réponse à Jean-Marie Toussaint, sur cette même page.
Bien à toi.

1

Encadrement en ACM par des Initiateurs fédéraux

(sans faute d’orthographe cette fois !)

Je viens de lire le message mis par Daniel DEMIMUID sur la liste spéléo.

Je ne peux que relayer ses remarques. Le département de Moselle n’est pas riche en cavités, et encore moins en BE, DE ou moniteurs fédéraux. Et cependant nous essayons dans les clubs de faire partager notre passion à des enfants et des ados; en traînant l’énorme boulet de la loi de 2012 dont parle Daniel.

J’ajouterai, pour ceux qui ne m’auraient pas encore entendu m’exprimer sur ce sujet que j’ai toujours été convaincu qu’en son temps ce dossier avait été à tout le moins très mal défendu, au pire traité “par dessus la jambe”.

Ce n’est qu’une opinion personnelle mais si des personnes aux responsabilités pensaient que cette question vaut un combat j’en serais ravi.
Salutations

JM Toussaint, GE du CDS57

Posted new comment

Bonjour Jean-Marie,
J’ai répondu à ton commentaire précédent du coup.
Bien cordialement.

1

Encadrement en ACM par des Initiateurs fédéraux

Je viens de lire le message mis par Daniel DEMIMUID sur la liste spéléo.

Je ne peux que relayer ses remarques. Le département de Moselle n’est pas riche en cavités, et encore moins en BE, DE ou moniteurs fédéraux. Et cependant nous essayons dans les clubs de faire partager notre passion à des enfants et des ados; en traînant l’énorme boulet de la loi de 2012 dont parle Daniel.

J’ajouterai, pour ceux qui ne m’auraient pas encore entendu m’exprimer sur ce sujet que j’ai toujours été convaincu qu’en son temps ce dossier avait été à tout le moins très mal défendu, au pire traité “par dessus la jambe”.

Ce n’est qu’une opinion personnelle mais si des personnes aux responsabilités pensaient que cette question vaut un combat j’en serait ravi.
Salutations

JM Toussaint, GE du CDS57

Posted new comment

Bonjour,

Depuis 2018, nous travaillons sur ce projet, afin de repositionner les diplômés fédéraux de manière plus cohérente. Nous visons de leur permettre l’encadrement de mineurs dans le cadre scolaire, péri-scolaire et des accueils collectifs de mineurs, conformément aux prérogatives que ces brevets délivrent aux personnes qui en sont titulaires (initiateur, moniteur, instructeur).

Une demande de ré-écriture de l’arrêté du 25 avril 2012 pour l’encadrement de la spéléologie a été formulée explicitement au ministère des Sports, notamment dans le cadre des réunions tenues sur la proportionnalité réglementaire du champ des métiers du sport et des formations.

Nous ne manquerons pas de vous informer des avancées de ce dossier, actuellement en cours.

Bien cordialement.

0

CONVENTIONS ET RESPONSABILITE DES FEDERATIONS.

Suite aux dernières annonces tonitruantes du président sortant de la FFME, et le travail grandissant autour des conventions d’accès par de nombreux acteurs FFS, il serait bien que la lutte contre la cause originelle de cet épée de Damocles au dessus de nos têtes que représente la condamnation sans faute d’une fédération suite à un accident sur un site conventionné, soit une des plus grosses priorité de notre fédération.

Un texte avait commencé à être voté en France, mais il semble retombé dans l’oubli. Même si la spéléo, de part le bien plus faible nombre de non-fédérés (~50% vs 90%) que la FFME et de part les risques physiques un peu moins importants, sources de ces procès, puisse être moins impacté pour l’instant, la jurisprudence commençant à s’établir, il est clair que les conventions font peser un risque grandissant sur notre fédération. Surtout dans un contexte d’ouverture de parapluie généralisé qui fait que de plus en plus de conventions d’accès sont demandées par les propriétaires, (ou les partenaires institutionnels comme les Conseils Départementaux avec les signatures de conventions pour les CDESI).

Peaufiner les conventions c’est comme soigner la fièvre et non le mal lui-même.

Bien sûr ce travail ne peut se faire qu’en concertation avec les autres fédérations impactées. D’importants acteurs locaux à la FFME sont déjà sur le pont pour la suite.

Merci.

Posted new comment

Oui, je plussoie !

C’est un sujet important qu’il va falloir traiter pour garantir la liberté de pratique et protéger les structures déconcentrées et la FFS.

Christophe Prévot

Bonjour,

Pour votre parfaite information, un courrier commun à différentes fédérations nationales de sports de nature a été envoyé à la Ministre des sports en avril 2019. Ce courrier demandait la création d’un régime dérogatoire pour protéger les gardiens des sites de sports de nature vis-à-vis de la responsabilité du fait des choses, instaurée par l’article 1242 alinéa 1 du code civil.

En suivant, un projet de réforme de la réglementation a été engagé, aujourd’hui il n’est pas encore abouti. Un lobby important a également été activé auprès des parlementaires par le réseau français des acteurs “sports de nature”.

Il s’agit là effectivement d’un enjeu important pour nos activités.

Bien cordialement.

0

Bonjour

la Fédération a conjointement (SNPSC, PRNSN) investit en 2018 dans un important sondage sur les pratiquants afin aussi de connaitre les raisons de la baisse du nombre des adhérents, en lien possible avec les récents changements en matière de Certificat Médical. Il avait été que les données seraient disponibles.

Puisque celà a été exécuté par un prestataire, serait-il donc possible d’avoir accès aux conclusions détaillées, mais surtout aux données ?

http://www.sportsdenature.gouv.fr/lancement-d-une-enquete-sur-les-pratiquants-de-speleologie

Est-il aussi possible d’avoir les conclusions détaillées de l’enquête du SNPSC ?

https://ffspeleo.fr/download.php?chemin=./image/uploader/uploadify/article/pdf/&fichier=107-pv-reunions-grandes-regions-2019.pdf

Il serait bien de prendre l’habitude de référencer systématiquement les liens vers les résultats détaillés de ce genre d’études dans le Descendeur, ce qui faciliterait les travaux de recherche ultérieurs.

Merci.

Posted new comment

Bonjour,

Les deux enquêtes du programme ADHESION FEDERALE, la première concernant les “licenciés sortants” et la seconde “la clientèle des professionnels”, ont été menées conjointement avec le Pôle ressources national des sports de nature (PRNSN) du ministère des Sports, la Fédération française de spéléologie (FFS) et le Syndicat national des professionnels de la spéléologie et du canyonisme (SNPSC).

Les conclusions et les présentations des données recueillies pour chacune des enquêtes peuvent être mises à disposition sur le site de la FFS, suite à validation par le conseil d’administration. Puis être référencées dans le Descendeur effectivement.

Je veillerai à aborder ce sujet avec le prochain conseil d’administration fédéral, suite à son installation post-élections.

Bien cordialement.